header
header
header


Diagnostic

Le diagnostic de la gonarthrose repose sur un examen clinique des articulations et des radiographies des genoux. Dans la plupart des cas, des analyses sanguines viennent en appui du diagnostic en évacuant la possibilité d'une pathologie inflammatoire de type arthrite rhumatoïde. A noter que l'intensité des symptômes ressentis, notamment la douleur, n'est pas nécessairement liée au niveau de délabrement de l'articulation.



Examen clinique

Le médecin évalue l'aspect du genou, sa souplesse et suivra un interrogatoire sur la douleur ressentie par le patient. Des gestes normalisés comme le signe du rabot permettent d'orienter le diagnostic. L'âge et la condition physique du patient sont des éléments importants de diagnostic. Le surpoids éventuel, ou un âge supérieur à 50 ans, orientent toujours le diagnostic vers

Imagerie médicale

L'arthrose peut être observée et diagnostiquée par une «classique » radiographie du genou. La radiographie permet de détecter un éventuel pincement articulaire (resserrement des os au niveau de l'articulation) caractéristique et découvrir la présence éventuelle d'ostéophyte. L'IRM est utilisée pour déterminer plus finement l'origine exacte des douleurs ressenties par le patient.

Analyses biologiques

Des analyses de sang peuvent être pratiquées pour rechercher une pathologie inflammatoire de type arthrite rhumatoïde (dosage de protéine C réactive notamment).

Une analyse du liquide synovial (le liquide qui assure la lubrification de l'articulation) peut être prescrite en cas de suspicion d'infection. Lire la suite: traitement.